Le nouveau site nicole-esterolle.ventalaferme.com est ouvert

Ce site s’inscrit dans le prolongement du  site nicole.museum.fr, qui est déjà le fruit de la connivence entre les produits artistiques frais, indépendants et circuit – court proposés par Nicole Esterolle et les produits alimentaires des terroirs et de la permaculture proposés par l’apiculteur Damien Maigne sur ventalaferme.com.

La reconstruction du sens en art après des décennies de contemporainisation, internationalisation et financiarisation effrénées, est aussi nécessaire  que celle qui doit être menée dans le domaine de l’alimentation, victime des mêmes obscènes et délirantes logiques mondialisantes de profit et de pouvoir.

Pour sauver l’art, il faut l’extraire des griffes des spéculateurs de tous poils, et, pour cela il faut le relocaliser, le re-territorialiser, le réancrer dans la réalité, le débarrasser des adjuvants toxiques, lui redonner du contenu et de la saveur.

Ce site veut être un outil de lutte reconstructive d’ordre sociologique autant qu’écologique et géopolitique, pour révéler, expliquer, démonter, les micro et méga- mécanismes destructeurs de la biodiversité artistique et dangereux pour la survie de l’espèce humaine.